CORONAVIRUS : Quels EFFETS sur le MARCHÉ IMMOBILIER ?

Coronavirus : Quels effets sur le marché immobilier ? c’est ce que nous allons voir, dans ce nouvel article sur Placement et Liberté !

Bonjour à tous et bienvenue sur mon blog, c’est Jonathan et aujourd’hui, j’avais envie de vous parler du coronavirus et de ses impacts sur l’immobilier.

On va essayer de voir ensemble, toutes les conséquences que le coronavirus pourrait avoir sur le marché immobilier. Et, si il pourrait y avoir un krach immobilier en 2020 ?

Coronavirus et immobilier : vers une crise immobilière ?

Pour cela, on va analyser les questions suivantes :

  • quelles seraient les conséquences d’un arrêt prolongé de l’économie sur l’immobilier,
  • quels sont les risques liés au confinement qui pèsent sur l’immobilier,
  • quels sont les risques qui vont peser sur l’immobilier après le confinement.

Alors resté bien jusqu’à la fin de l’article ou je vous donnerais mon avis sur cette crise et s’il faut encore, investir dans l’immobilier ! 

Après avoir fait un article sur la chute des marchés financiers. Il était impensable que je ne vous parle pas, des effets du coronavirus sur l’immobilier.

👉 Le lien pour accéder à l’article : CORONAVIRUS : faut-il encore investir en bourse ?

Comme vous le savez tous, pour soutenir l’économie et ainsi éviter, une crise financière mondiale sans précèdent, les états et les banques centrales vont injecter des milliards dans l’économie.

Premier point : Quelles seraient les conséquences d’un arrêt prolongé de l’économie sur l’immobilier ?

Il faut bien comprendre que si les états et les banques centrales injectent des milliards dans l’économie. C’est pour éviter la faillite des entreprises, des banques et de l’économie mondiale.

Si on laisse les entreprises les plus fragiles disparaitre car elles n’ont plus d’activité économique et donc plus de trésorerie. Eh bien, c’est toute l’économie qui est menacée.

Puisque, si une grande majorité d’entreprise se retrouve en difficultés. Cela veut dire qu’elles ne pourront plus payer leur loyer, ni même rembourser leur emprunt et payer les salaires.

Si les salariés se retrouvent au chômage. Ils vont avoir des difficultés à payer leur loyer ou à rembourser leur emprunt. Leur capacité d’emprunt va elle aussi, se retrouvée fortement impacté par cette situation. Il y a aura donc, moins d’acheteur immobilier sur le marché.

Si les entreprises et les salariés ne peuvent plus rembourser leur emprunt. Ce sont les banques qui vont être, à leur tour, en difficultés.

Déjà que la dernière crise des subprimes en 2008, les avaient fragilisés et que les taux bas n’ont rien arrangés. Puisqu’ils ont limité leur rémunération et donc leur capacité à faire face, à de nouvelle crise majeure.

C’est comme une chaîne, si un des maillons se brise. C’est toute la solidité de la chaîne qui est remise en cause.

La conséquence directe sur l’immobilier, serait d’avoir un nouveau krach immobilier en 2020 ! Si le confinement devait durer des mois et des mois !

Bien sûr, ce n’est pas ce que je souhaite mais c’est une réalité que vous devez savoir, je pense.

Deuxième point : Quels sont les risques liés au confinement qui pèsent sur l’immobilier ?

Pour moi, il y a principalement deux risques majeurs liés au confinement, pour les propriétaires d’immobilier locatif.

Premier risque : Le risque d’impayé :

Avec le confinement, c’est déjà plus 730 000 salariés qui vont bénéficier du chômage partiel. Ils devraient percevoir une indemnité correspondante à 70% de leur rémunération brute au minimum, soit 84% du salaire net.

Ce qui veut dire que si vous gagniez 2000€ net par mois. Vous devriez toucher 1680€ soit une perte de 320€. Ce qui n’est pas du tout négligeable, surtout si votre budget était déjà serré auparavant.

Qui dit revenu en baisse, dit difficulté à payer son loyer pour les plus modestes.

C’est pour cela qu’en tant que propriétaire, il faut se protéger au maximum du risque d’impayé. En prenant au choix : une assurance garantie des loyers, une caution ou VISALE, qui est une assurance gratuite mise en place par l’État.

Deuxième risque : Le risque de vacance locative :

Le confinement va forcément, entrainer de la vacance locative pour une bonne partie des propriétaires bailleurs car :

  • si votre bien était inoccupé avant le confinement, vous ne pouvez plus le relouer actuellement,
  • et si le confinement s’éternise, le risque est de voir un de nos locataires sortir, sans qu’on puisse relouer le bien après son départ.

Je pense, notamment, à ceux qui font de la location courte durée ou à ceux qui font du meublé étudiant comme moi, soit en logement individuel soit en colocation, ou le préavis n’est que d’un mois en meublé.

Cette vacance locative pourrait durer un certain temps et mettre certains investisseurs en difficulté. Puisqu’ils investissent sans avoir de trésorerie pour faire face aux imprévus.

Cependant, il existe des moyens pour faire face à ses imprévus comme demander la baisse de ses mensualités de crédit ou bien encore demander le report de ses mensualités, même si cela a un coût.

On peut aussi se demander : quels vont être les risques sur l’immobilier en sortie de confinement…

Troisième point : Quels sont les risques qui vont peser sur l’immobilier après le confinement ?

Il y a plusieurs hypothèses sur le sujet mais personne ne peut prédire ce qui va réellement, se passer.

Le scénario, le plus réaliste serait d’avoir une baisse des prix de l’immobilier !

Pourquoi ? car on risque de se retrouver avec une offre de bien à vendre supérieur à la demande, une fois le confinement levé.

Ce qui me fait aller dans ce sens, c’est principalement trois raisons :

Première raison : La faillite de certaines entreprises :

Comme on a pu voir au 1er point. Si les banques se retrouvent avec des entreprises et des personnes qui ne peuvent plus honorer le remboursement de leurs emprunts.

Les banques vont donc, récupérer de nombreux biens immobiliers et vont devoir les revendre pour récupérer, en partie ou en totalité leurs créances.

Ce qui va amener de nombreux biens à vendre, sur le marché immobilier.

Deuxième raison : Des biens immobiliers à vendre en stand-by :

A la fin du confinement, on risque également, de se retrouver avec tous les biens qui étaient déjà en vente, avant celui-ci.

Puisque le confinement à stopper net, tout le secteur de la vente immobilière. Puisqu’il n’y a plus de visites immobilières physiques, plus de demande de prêt immobilier et plus de signature physique chez les notaires.

Conséquence : les biens en vente avant le confinement seront toujours en vente, après le confinement.

Troisième raison : Avoir des acheteurs frileux et craintifs :

On peut ajouter à cela, qu’une grande partie des acheteurs va surement penser à autre chose, qu’à acheter des biens immobiliers, à la fin du confinement.

Ils vont probablement vouloir profiter du grand air, faire du shopping, revoir leur priorité et leurs projets et penser à l’avenir. Car aujourd’hui, l’avenir est plein d’incertitude.

En sortie de crise, les acheteurs vont donc plutôt, être craintifs et frileux, à l’idée d’investir de grosses sommes d’argent dans l’immobilier.

Ce sont toutes ces raisons qui me font penser qu’une baisse des prix de l’immobilier, est tout à fait possible. Puisque les prix sont fixés par la loi de l’offre et de la demande.

On pourrait même imaginer, que si cette situation perdure et se dégrade. Faute de reprise économique dynamique, on pourrait se diriger vers un nouveau krach immobilier en 2020.

Comme promis passons au dernier point :

Je vous donne mon avis sur cette crise et s’il faut encore investir dans l’immobilier ?

Personnellement, je ne peux pas vous dire s’il va y avoir un krach immobilier ou même une baisse des prix de l’immobilier, dans les jours, mois ou années à venir, car personne ne peut le savoir.

C’est comme en bourse, c’est le marché qui va nous le dire.

Je tiens quand même à vous apporter quatre pistes de réflexion, sur cette situation où l’on peut se demander :

  • est-ce que l’argent injecter par les états et les banques centrales va-t-il suffire à sauver l’économie mondiale ?
  • d’où va provenir cet argent quand on sait que les pays n’ont jamais été aussi endettés ?
  • faire tourner la « planche à billet » sans contrepartie ne va-t-il pas faire revenir l’inflation en Europe ?
  • est-ce que l’inflation ne va-t-elle pas faire remonter les taux d’intérêts ?

Il paraît évident que si les taux d’intérêts remontent. Les prix de l’immobilier vont baisser car on pourra emprunter moins d’argent, avec des taux d’intérêts plus élevé.

N’hésitez pas d’ailleurs, à faire part de vos réflexions sur le sujet en commentaire. C’est avec plaisir que j’y répondrais.

Pour résumé, qu’il y ait une crise ou non, ne change rien à ma feuille de route ! Puisque je compte bien continuer à me former et à investir dans l’immobilier locatif !

Voilà, j’espère que cet article vous aura plus et vous aidera dans vos projets.

N’hésitez pas à me dire en commentaire, quelles vont être, selon vous, les conséquences du coronavirus sur l’immobilier ?

En attendant, je vous dis à bientôt sur Placement & Liberté !

Jonathan

Dans le prochain article, nous parlerons bourse. Je vous parlerai d’une erreur en bourse qui pourrait vous faire perdre des milliers d’euro ! Pour accéder à cet article, cliquez ici.

Pour partager:

Vous Pourriez Aimer Aussi

A propos de l'auteur: Jonathan

Investisseur et entrepreneur, j'accompagne les personnes désirant reprendre leurs finances personnelles en main et, investir leur argent sereinement en ayant des résultats concrets ! Devenez acteur de votre liberté en rejoignant une communauté passionnée d’investissement et de liberté financière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *